Abilio diniz - são paulo - état de são paulo, brasil | about.me

Chefs d'entreprise
05.07 2017
Image Abilio Diniz - São Paulo - État de São Paulo, Brasil | about.me

De la boutique familiale au groupe GPA

Le père d’Abilio Diniz (about) ouvre sa toute première boulangerie sur un boulevard très réputé de São Paulo. Pour améliorer sa propre chaîne, il s'est inspiré de la réussite du groupe Carrefour, dont il a côtoyé les fondateurs dans les années 1970. En rapport avec le Pain de Sucre à Rio, la boulangerie de la famille Diniz s’appelle Pão de Açúcar. Dès la fin des années cinquante, le père d’Abilio Diniz prend conscience que le commerce trouvera son avenir avec les grandes surfaces.

Le partenariat avec Casino, un épisode inachevé

En 2011, Abilio Diniz veut faire de son groupe le n°2 mondial de la distribution en fusionnant le groupe GPA avec la branche brésilienne de Carrefour. Casino contrôle Grupo Pão de Açúcar en juin 2012. C’est le divorce et l'année suivante le départ de l'entrepreneur brésilien de la présidence du conseil d’administration. Abilio Diniz revend 1 Mi$ d’actions au groupe Casino. Le directeur de général de Casino doit prendre le contrôle du Grupo Pão de Açúcar sept années plus tard.

Abilio Diniz, un chef d'entreprise qui a traversé les difficultés

Le le groupe d'Abilio Diniz fait face à de graves difficultés financières au début des années 90, en pleine crise économique. Le plan de sauvetage draconien élaboré par le patron permet de préserver le Grupo Pão de Açúcar, qui cède son activité au Portugal, ferme 1/3 des grandes surfaces et licencie 20 000 salariés. Abilio Diniz ouvre le groupe Pão de Açúcar aux investisseurs en 1995. Il débute à ce moment une période d'achats d'entreprises qui fera du groupe le leader de la commercialisation au Brésil. A la toute fin des années 90, GPA établit des relations financières et commerciales avec Casino.

L'enfance d'Abilio Diniz

Les enfants du quartier où il vit prennent Abilio Diniz comme leur tête de turc pendant sa jeunesse. Au milieu des années 1950, le jeune homme intègre une école de management à Sao Paulo. Il en sort diplômé. Abilio Diniz souhaite poursuivre ses études en économie aux Etats-Unis. Etiez-vous au courant qu'enfant, il s’est entrainé aux arts martiaux afin de ne plus être une victime ?